Le Parc
du Lyée Français

Nouvelle école maternelle et aménagement des espaces extérieurs

Madrid, Espagne

Développer une pinède unificatrice, porteuse d’atmosphère forte et identifiable, ouvrant la possibilité à une multitude d’usages.

Programme

aménagement des espaces extérieurs du site Conde de Orgaz et création d’une école maternelle

Collaboration

Aavp architectes mandataires, Rafael de la Hoz architecte associé, Pgi grup b.e.t. t.c.e., Bp ingenierie b.e.t. t.c.e., Gleeds économiste

Maîtrise d'ouvrage

Aefe (agence pour l’enseignement français
à l’étranger)

Calendrier / Superficie / Coût

concours mars 2015
9 ha / 1 250 000 € (esp. ext.)

lire le texte du projet

Le parti pris est celui de proposer une identité forte pour ce site en s’appuyant sur sa structure végétale existante. L’enclave du Lycée français est aujourd’hui composée de nombreuses entités dans un enchevêtrement d’aménagements ponctuels qui méritent d’être repensés à l’échelle globale. Nous proposons ainsi d’organiser ces espaces extérieurs pour redonner une véritable image de Parc en construisant un projet basé sur l’existence d’une strate arborée bien installée.
Pour une organisation des espaces extérieurs limpide, une identification des séquences de parcours est ainsi proposée.
Nous avons ainsi élaboré un système de « boite à outils », une trame qui sera à développer dans les évolutions futures du Lycée.
Si chaque séquence s’accompagne de principes spatiaux propres, de préconisations végétales spécifiques, le parti pris est d’accompagner ces traitements ponctuels par une

attitude plus générale : développer autant que possible, et ce dans tous les interstices du site une pinède unificatrice, porteuse d’atmosphère forte et identifiable, ouvrant la possibilité à une multitude d’usages et rationalisant la gestion des espaces verts du site.

Le bâtiment de la maternelle est ponctué de patios qui, entre jardins et pinède, mélangent un sol travaillé pour offrir une petite surface minérale et une présence végétale forte et soignée à l’ombre des pins.
Les patios de la maternelle accueillent pins et cyprès, tandis qu’en contrebas est installé un jardin humide. Cet espace en creux permettra de récolter et de gérer les eaux pluviales du site tout en offrant une ambiance et un milieu végétal nouveau. Entre les troncs des peupliers noirs, une circulation pourrait offrir une plateforme d’observation du milieu humide.

1. plan de situation

2. le site existant

3. plan masse général

4. la pinède

5. une structure végétale existante forte

6. une volonté de réorganisation en pôles

7. l’enceinte et les entrées

8. les parvis

9. les cours et les pinèdes dégagées

10. les chemins accès PMR priviligiés

11. les strates basses végétales (pinède et jardins)

12. le couvert arboré à terme

13. vue d’une cour de l’école maternelle