Le Nouveau Quartier de la Gare

Abords de la
gare et place

Yerres, Essonne

Offrir à cette place les qualités d’un belvédère urbain mieux connecté au centre ville. Une place publique généreuse, pouvant accueillir un marché, des terrasses de café…

Programme

Aménagement des espaces publics dans le cadre d’une opération immobilière comprenant un pôle multimodal, un centre commercial et des logements

Collaboration

Bouwfonds Marignan Immobilier, Quanim, Atelier Blm architectes urbanistes

Maîtrise d'ouvrage

Commune de Yerres

Calendrier / Superficie / Coût

Dialogue compétitif octobre 2012 / mission a.m.o. sur les espaces publics en cours
1.8 ha / 2 650 000 €

lire le texte du projet

La gare RER est installée en promontoire sur le coteau de la vallée de l’Yerres. Cette situation naturelle est renforcée par les ouvrages en talus de la voie ferrée contiguë et la situation en remblais de son parvis.
Celui-ci est aujourd’hui avant tout considéré comme un espace logistique accueillant un pôle d’échange multimodal : sans qualité urbaine, il est circonscrit par des pentes fortes et artificielles dont l’enfrichement boisé coupe tout rapport avec l’alentour.
Le projet de la commune consiste à installer 10 m en contrebas de cette place de la gare un futur complexe comprenant commerces, logements et parc relais. Ce projet d’envergure nécessite et permet un
réaménagement des abords de la place et sa relation avec la ville.

Le projet de paysage prend le parti de tirer profit de cette situation clé en promontoire arboré et d’offrir à cette place les qualités d’un belvédère urbain mieux connecté au centre ville.
Il propose d’étirer la butte existante afin de ménager plus d’espace entre le bâtiment et la butte arborée et ainsi permet d’ouvrir une place publique généreuse, pouvant accueillir un marché, des terrasses de cafés…
D’autre part en retravaillant la topographie de la butte et en l’étirant en direction du centre ville, les circulations entre haut et bas sont facilitées, la place de la gare est plus facilement reliée à la ville.
Les usages actuels sont facilités et enrichis, les flux piétons ont sculpté la butte, dessiné la place.

1. ouvrir des vues sur la vallée de l’Yerres et le coteau, favoriser la liaison de la gare au centre

2. état existant

3. étirer la butte existante

4. création d’une place basse

5. coupes sur la butte : articulation entre place haute et place basse

6. une place animée par la topographie et un grand motif de surface